scooter electrique

Face aux évidentes conséquences environnementales engendrées par les activités humaines, il est temps de prendre les mesures nécessaires pour réduire les dégâts. Dans le cadre des efforts menés pour protéger l’environnement, il est primordial d’apporter une révolution quant aux moyens de locomotion employés par l’homme. En effet, les moyens de transport urbains sont à la troisième place des facteurs les plus polluants. Actuellement et dans ce contexte, l’utilisation des scooters électriques connait de plus en plus de succès.

LA mode du scooter electrique

Ces véhicules non polluants disponibles en plusieurs modèles vous aideront à faire rimer moyen de locomotion moderne avec écologie. Les scooters électriques de 50cm3 ont par exemple une cinquantaine de kilomètres d’autonomie. Ils sont parfaits pour un trajet aller-retour vers votre lieu de travail. Par ailleurs, il y a les scooters électriques de 125cm3 qui sont à l’évidence plus chers et qui sont destinés à un public averti.
De plus, avec ces engins électriques, vous économiserez du temps, considérant la circulation saturée en pleine ville. Ces moyens de transport sont rechargeables au niveau des prises secteur ou bornes installées à cet effet dans les rues. Certains sont même dotés de batteries mobiles dans le cas où les prises ou bornes se trouvent à une distance inaccessible.

Des bonus écologiques pour rouler en scoot

En France, à partir de Janvier 2017, Ségolène Royale, Ministre de l’Ecologie, a mis en place le système de bonus écologique pour favoriser la vente de véhicules non polluants. Ce bonus est valable pour les deux roues, les trois-roues ainsi que les quadricycles à moteurs de 3 kW au moins. Ces subventions pour l’achat de véhicules écologiques sont accordées à tout particulier ou professionnel résidant sur le territoire français qui souhaite acheter ou louer un de ces véhicules électriques à long terme (pendant deux ans au moins). L’aide peut s’élever jusqu’à 250 euros par kWh mais limitée à 27% du prix de vente et 1000 euros au plus. Elle n’est valable que pour les véhicules intégralement électriques contrairement aux voitures dont certains modèles hybrides peuvent être subventionnés. Elle exclut également les véhicules électriques à batteries au plomb. Le bonus offre ainsi des avantages concrets aux acquéreurs de petits modèles qui sont évidemment moins onéreux. Si le modèle que vous choisissez coûte 5 490 euros, son prix subventionné sera finalement de 4 490 euros, ce qui vous fait un avantage de 18,2%. Il faut noter que cette aide est cumulable avec d’autres subventions, aussi bien régionales que nationales. La déduction TTC du bonus se fait au moment de l’achat avec affichage sur la facture de vente sans aucune obligation du vendeur d’en avancer le montant car c’est l’Agence de Services de Paiements (ASP) qui est en charge de ce règlement. Dans le cas où le concessionnaire refuse d’avancer le montant de la subvention, l’acquéreur doit en faire la demande auprès de l’ASP.