tunisie salon ecotourisme

Le Salon de l’Ecotourisme du Nord « SET 2017 » s’est tenu du 14 au 16 octobre dans le Centre des foires de la ville du Kef, en Tunisie.

Objectifs de ce salon

Le salon a été organisé avec la coopération de divers partenaires tunisiens comme le Centre international des technologies de l’environnement de Tunis (CITET), l’Office national des mines (ONM) et l’Office national de l’artisanat (ONAT). L’office mondial de protection de la nature (WWF) et bien d’autres encore étaient également impliqués dans cette organisation.

Ce salon de l’Ecotourisme vise surtout à mettre l’accent sur l’importance du tourisme durable pour la région du nord et de dynamiser ce secteur pour qu’il devienne une source fiable pour l’économie dans la région. L’action consiste à unifier les efforts pour attirer les investisseurs à haute employabilité. Cette manifestation fut donc le rendez-vous annuel au service du tourisme durable.

Programme du Salon de l’Ecotourisme Nord

Le programme prévoyait d’offrir tout un panel de thématiques pour solliciter débat, échanges et réseautage entre les parties prenantes de l’écotourisme dans le nord de la Tunisie. Des conférences animées axées sur l’éducation saine, les pratiques écologiques à développer et la gestion des aires protégées en Tunisie ont également agrémenté ces 3 jours de rencontre. A l’issue de cette manifestation, une « charte du tourisme écologique dans le nord-ouest » ainsi qu’un « Code déontologique des guides natures » ont été publiés.

Le programme du 14 octobre, c’est-à-dire le premier jour du salon, a débuté à 10h par les souhaits de bienvenue des représentants du comité d’organisation du SET 2017. Après cela, la première conférence qui exposait sur « La tutelle de la biodiversité : économie locale au soutien de la valorisation des ressources » à laquelle ont participé sept intervenants, a été entamée.

A la suite de cela, un nouveau Code d’Investissement pour le Nord de la Tunisie fut présenté. Après la pause déjeuner de 13h, a eu lieu une deuxième conférence sur « L’éducation à l’alimentation saine et aux produits des filières courtes ».

Le lendemain, c’est-à-dire la journée du dimanche 15 octobre, a été développé le « Processus du plan de cogestion des aires protégées en Tunisie ».

Pour la troisième journée, le débat a été ouvert sur les pratiques écologiques d’accueil (éco-construction et éco-ferme) auquel ont participé des représentants du secteur hôtelier, des architectes et des fermiers.

Au cours de ces 3 jours, l’on pouvait prendre part à des activités et des animations diverses impliquant des lots à gagner et des offres promotionnelles.

 

Retour à la catégorie Eco-tourisme